Personnes Fragiles ou vivant avec une personne fragile, nouvelles dispositions dans le cadre du protocole du 22juin

Principales évolutions inscrites dans la fiche de la DGRH en date du 17 juin :

  • Les personnes vulnérables ( liste des pathologie du décret du 5 mai paru au JORF le 6 mai.) pourront poursuivre le télétravail en avertissant leur supérieur hiérarchique et sur présentation d’un certificat médical, qui se bornera à attester la nécessité du confinement et sa durée 
  • Pour les personnes souffrant d’une affection de longue durée, par une déclaration sur le site de l’assurance maladie (https://declare.ameli.fr/). Si le télétravail n’est pas possible, une ASA sera délivrée.
    Si elles souhaitent venir travailler sur site, elles doivent produire l’avis de leur médecin traitant, qui le cas échéant peut leur prescrire des masques de type chirurgical, et en faire la demande écrite préalable à leur responsable hiérarchique.

IMPORTANT: La FAQ ministérielle a été mise à jour le 19 juin.
Elle diffère légèrement pour les personnes à risque par rapport à la fiche de la DGRH en date du 17 juin.
Décidément, quelle cacophonie!!!

La nouvelle formulation est la suivante: « « Les personnels présentant une vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19 et identifiés comme tels par leur médecin traitant préviennent leur responsable hiérarchique (inspecteur de l’Education nationale, chef d’établissement, chef de service).« 
Cette formulation différente de la fiche de la DGRH permet de ne pas fournir un nouveau certificat médical, pour les collègues déjà identifiés comme vulnérables par leur médecin traitant. Ils doivent seulement prévenir leur supérieur.

La FAQ a valeur de circulaire et est accessible à tous, donc les collègues qui subiraient des pressions peuvent s’appuyer dessus pour répondre à leur supérieur

  • Les personnes vivant au foyer de personnes vulnérables reprennent une activité sur site, en respectant les gestes barrière et mesures de distanciation, dans le cadre de leur activité professionnelle mais aussi dans celui de leur vie familiale.
  • Les ASA pour garde d’enfants ne seront plus délivrées, sauf cas particuliers avec justificatif à produire (enfant malade ou vulnérable ou non accueilli dans son école ou établissement).

La continuité pédagogique à distance s’arrête, sauf cas particuliers, notamment au collège et au lycée pour éviter le brassage des groupes.

Voir la fiche de la DGRH en date du 17 juin
FAQ ministérielle mise à jour le 19 juin.